La Cartoucherie, rénovation d'un patrimoine architectural unique

Publié le par Miss Cécile

La Cartoucherie, Cour des Images



Deux années ! Deux années d'aventure humaine, de passion pour rénover et préserver ce lieu emblématique du patrimoine français.

Construits au XIXè siècle, les bâtiments de la Cartoucherie ont connu plusieurs étapes. En 1
853 : l'industriel Noël Sanial acquiert un vaste domaine composé d'un corps de ferme, de terres agricoles et de sources. Il décide la construction d'une Manufacture de Textile, vaste quadrilatère en briques sur plusieurs niveaux. La production est axée autour de la création de mouchoirs, tapis, châles en soie et en coton. Plusieurs centaines d'ouvriers, certains logeant sur place, y travaillent d'arrache pied.

1866 : fin de l'aventure textile
La Guerre de Sécession crée des problèmes d'approvisionnement de coton. La Manufacture cesse ses activités.

1874 - 1964 : la Cartoucherie Nationale
En 1874, l'Etat se porte acquéreur du Domaine, très bien situé près de la Voie de Chemin de Fer et y installe une Cartoucherie Nationale. Mais 90 ans plus tard, les temps ont changé. L'usine vieillissante, nous sommes alors en 1964, ferme ses portes définitivement.

De 1964 à 1993, l'ancienne Cartoucherie est occupée par des sociétés privées. Puis en
1993, l'Etat rachète le lieu avec en projet une réhabilitation et réaffectation des bâtiments.

2001 - Inscription à l'Inventaire des Monuments Historiques.

2007 - 2009 : Réhabilitation de la cour et du bâtiment par l'Agence d'Architecture Philippe Prost

Nouvelle vie, nouvelle destination de la Cartoucherie, la création de dessins animés. Après les machines rugissantes de la filature et de la cartoucherie, place au calme et à la créativité européenne de programmes de séries TV animées ou de long-métrages d'animation.

2009 : Implantation et inauguration officielle d'un pôle européen de l'image animée

L'aboutissement de cette aventure humaine résulte d'une conjugaison de volontés, les studios de production de Folimage, l'école européenne de cinéma d'animation La Poudrière et de l'Equipée, une association de développement du cinéma d'animation et d'éducation à l'image.
Depuis juin 2009, la société de production TeamTO a rejoint l'aventure de la Cité des Artistes.


Témoignage du patrimoine industriel du XIXè.




L'Agence d'Architecture Philippe Prost a oeuvré pour préserver les voutes, charpentes apparentes et les poteaux en fonte d'origine. Le site devait garder tout son cachet et son empreinte industrielle.










Cour intérieure aménagée par l'architecte-paysagiste David Besson-Girard



L'aspect extérieur des façades a été préservé : ouvertures, briques rouges...



Le jardin est semi-privatif. Une partie est destinée aux locataires de la Cartoucherie, entre autres les équipes de création des studios d'animation TeamTO et Folimage, les étudiants de l'école d'animation La Poudrière.

La seconde partie du jardin séparée par une ligne d'eau - bassin linéaire - est ouverte au grand public.









Détail d'escalier intérieur







Les persiennes métalliques aux lames de bois filtrent la lumière chaude de Valence.











Publié dans Architecture

Commenter cet article